Notre histoire

Campus La Providence à Blois Portes ouvertes Vendredi 20 mai 2022 | 17h à 20h sur inscription en ligne

Notre histoire

Les Cours Professionnels devenus ensuite l’Ecole « Marie-Tessier » furent fondés en 1875.

Par suite de la guerre de 1870, un groupe de jeunes de Paris avait été accueilli à Blois avec les éducatrices. Les Blésois jugeant cette œuvre fort utile demandèrent une fondation semblable à Blois. Ce fut d’abord un atelier de couture, avec de jeunes apprenties qui recevaient également des cours de formation générale et d’enseignement ménager.

Avec la publication de la loi Astier, en 1919, l’Ecole « Marie-Tessier » obtient une reconnaissance officielle.

La « Maison Tessier » était devenue une maison de Haute Couture très connue dans le département.

Atelier couture à l'école Marie Tessier
Atelier couture à l'école Marie Tessier
Ecole Marie Tessier - Rue d'Angleterre
L'école Marie Tessier Rue d'angleterre

Devenue Ecole Technique en 1943, l’Ecole Marie Tessier forma des jeunes au CAP puis au Brevet Professionnel Couture Flou et Tailleur. De nombreux professeurs de Couture de la région furent ainsi préparés à exercer leurs fonctions.

A partir de 1958, la transformation totale des méthodes fit passer de la Couture sur mesure à la Couture Industrielle en liaison avec les entreprises de la région mais déjà les difficultés de débouchés se faisaient sentir et beaucoup d’autres perspectives s’ouvraient aux jeunes filles. L’école sut s’adapter à l’évolution des techniques de formation. C’est ainsi qu’en 1960, elle créa des cours pour les apprenties-vendeuses avec la Chambre de Commerce. Des cours furent aussi dispensés en usine aux apprenties des Etablissements de confection BELLETESTE.

En 1968, la suppression des écoles ménagères entraîna la fusion de l’Ecole Marie Tessier (CAP et Brevet Professionnel Couture) avec l’Ecole ménagère Notre Dame de la Providence (CAP Art Ménager et Préparation à l’entrée à l’école d’Infirmières).

En 1972, les classes de CAP Commerciaux et de BEP Secrétariat de l’Ecole Saint-Hilaire étaient annexées au groupe technique devenu, à Blois, une seule école qui prit le nom d’Ecole Technique “Marie Tessier – La Providence”.

L’ouverture de sections du cycle long – Baccalauréats technologiques G et F8 – donna à l’établissement une autre dimension et entraîna la mixité. Il devint le Lycée Privé d’Enseignement Technologique et Professionnel “Marie Tessier – La Providence”.

En 1986, l’enseignement supérieur fut abordé par l’ouverture d’un BTS Commerce International, suivi en 1989, d’un BTS Bureautique et Secrétariat et, en 1991, d’un BTS Comptabilité-Gestion (Hors Contrat).

Depuis 1986, la Formation Professionnelle Continue propose des stages de formation financés par le Conseil régional.

En 1992, toutes les formations sont rassemblées sur l’unique site du 23 rue des Saintes Maries sous l’appellation Lycée La Providence sous la tutelle des Filles du cœur de Marie.

Cour d'honneur du campus La Providence
La cour d'honneur
Cour d'honneur du campus La Providence
La cour d'honneur

Afin de diversifier les secteurs de formation initiale, un Lycée Technique Industriel fut créé en septembre 1992.

A partir de 1994, il a été mis en place des formations en alternance avec contrat de qualification.

A la rentrée 1996, ouverture d’un BEP Vente Action Marchande et d’un BTS Economie Sociale et Familiale (Hors Contrat).

Depuis 1996, la carte des formations de l’établissement a évolué tous les ans amenant des fermetures, des ouvertures et des transformations de formations (formation initiale ou formation continue) pour répondre aux besoins du territoire dans 3 secteurs : administratif et commercial, énergie et numérique, sanitaire et social.

En juin 2020, l’établissement se dote d’un CFA et accueille une quarantaine d’apprentis en enseignement supérieur. Cela lui permet de se positionner en tant que Campus La Providence présent sur 2 sites puis 3 sites en juin 2021 avec la création d’une Entreprise d’Entrainement Pédagogique (EEP).